Ouvrir un compte bancaire en Suisse, est-ce avantageux en tant que Français ?

Ouvrir Un Compte Bancaire En Suisse Est Ce Avantageux En Tant Que Franais

Vous êtes français et intéressé par le placement de fonds à l’étranger ? Vous vous demandez si la Suisse est une bonne destination pour ouvrir un compte bancaire, en étant Français ? Si vous êtes dans l’une de ces situations et que vous êtes indécis, cet article vous éclaircira mieux.

Quelle est la procédure d’ouverture d’un compte en Suisse ?

En Suisse, l’ouverture de l’équivalent d’un compte courant est généralement subordonnée à la présentation d’un contrat de travail suisse et/ou d’un justificatif de domiciliation en Suisse.  Par contre, l’ouverture d’un compte pour le placement d’argent ne nécessite pas de tels documents.

Toutefois, d’autres documents peuvent être demandés, comme des preuves de la source de l’argent que vous voulez placer ou encore de votre identité. Par ailleurs, sachez que se tourner vers la Suisse est un bon choix lorsque vous avez une somme d’argent plus ou moins conséquente à faire placer et gérer auprès de professionnels.

Comment ouvrir un compte en banque en Suisse tout en étant français ?

Pour vous qui vous demandez toujours s’il est légal d’ouvrir un compte en Suisse alors qu’on est français, la réponse est : oui ! Il vous est juste demandé de déclarer l’existence de ce compte aux services de l’impôt français. Ainsi, si vous êtes français et que vous nourrissez le désir d’ouvrir un compte bancaire en Suisse, vous avez plusieurs possibilités.

Pour engager la procédure, vous pouvez soit vous rendre directement dans l’agence de la banque choisie en Suisse, soit commencer par consulter le site de la banque, ou encore confier la tâche de l’ouverture du compte à une connaissance ou un parent résidant en Suisse, qui le fera en votre nom.

En ce qui concerne les pièces à fournir, vous devrez principalement présenter un justificatif d’identité et un justificatif de domicile datant de moins de trois mois. Si vous ne travaillez pas en Suisse, il est possible que la banque vous demande d’autres documents et/ou mette en place une procédure d’ouverture spéciale.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un compte en Suisse pour un français ?

Il est bel et bien avantageux pour un français, d’ouvrir un compte bancaire en Suisse. Entre autres avantages qui pourraient découler de cette opération, on peut citer la stabilité économique de la Suisse et notamment de sa monnaie qui est le franc suisse. Aussi, peut-on remarquer que la Suisse est un pays avec une forte culture bancaire et dispose de banques qui font parties des meilleures au monde.

La cerise sur le gâteau, les banques suisses offrent l’option de secret bancaire, qui les empêche de divulguer des informations ayant rapport avec les comptes de leurs clients. Toutefois, le fait que la Suisse ne fasse pas partie de la Zone euro peut se révéler être un inconvénient pour certains.

La raison est que si vous opérez fréquemment des transactions entre votre compte en Suisse et votre compte en France, vous êtes soumis au taux de change applicable au moment de chaque transaction et que vous devrez payer des frais de change. Les frais de gestion de certaines banques peuvent aussi être plus élevés que ceux qu’on retrouve en France.

Comment effectuer une demande de crédit immobilier en tant que frontalier ?

Quand vous travaillez en Suisse et que vous souhaitez acquérir un bien immobilier en France, vous devrez la plupart du temps souscrire un crédit pour acquérir votre maison ou votre appartement. Pour faire votre demande de crédit immobilier, vous devrez vous rapprocher de votre organisme bancaire ou de votre organisme prêteur. Dans tous les cas, vous devrez présenter un apport suffisant et un dossier solide afin que votre prêt immobilier. Au moment de souscrire un prêt immobilier, il est possible que vous soyez perdu et que vous ne sachiez pas vraiment comment faire votre choix. Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents éléments à prendre lors de votre crédit immobilier et les possibilités qui s’offrent à vous, vous êtes au bon endroit.

Bien mûrir votre projet

Lorsque vous avez comme projet d’acheter votre résidence principale, il est important de se poser les bonnes questions pour éviter les mauvaises surprises. En effet, avant de faire votre demande de prêt immobilier frontalier, il est indispensable de bien réfléchir pour présenter un dossier solide aux différents organismes, prêteurs. Pour que tout se passe à merveille, vous devrez avoir un apport important afin de rassurer votre banque. Il faut savoir qu’il est recommandé d’avoir au moins 10 % de la somme totale pour faire votre demande. Pour autant, plus votre apport sera important, et plus vous pourrez vous tourner vers des biens plus chers.

En effet, avant de souscrire un prêt immobilier, vous allez devoir calculer votre capacité d’emprunt, qui ne doit pas dépasser 1 tiers des revenus de votre foyer. Ainsi, en la calculant en fonction de vos revenus, vous pourrez savoir plus précisément quelles pourraient être vos mensualités de remboursement, mais aussi sur combien d’années. En fonction de ces différents éléments, vous pourrez vous tourner vers des biens qui correspondent à votre budget. Si vous travaillez en Suisse et que vous souhaitez acquérir votre résidence principale en France, vous pouvez décider de choisir le crédit en devise.

Ce type de crédit est proposé par la plupart des grands groupes bancaires français. Vous allez acheter en euros le bien immobilier en France, tout en remboursant votre crédit en franc suisse, car votre salaire vous est versé en franc Suisse. Pour que votre prêt immobilier soit avantageux, il est important de faire jouer la concurrence. Vous pourrez alors comparer le cas échéant, l’organisme bancaire qui vous propose le meilleur taux pour votre prêt immobilier, mais aussi si votre crédit est à taux fixe ou variable. Vous allez découvrir les différents éléments à prendre en compte au moment de souscrire un prêt immobilier transfrontalier.

Choisir son prêt immobilier

Quand vous souhaitez souscrire un prêt immobilier pour acquérir votre résidence principale, il est important de prendre connaissance des différentes possibilités qui sont disponibles. En effet, si vous souhaitez souscrire un prêt immobilier en CHF, c’est tout à fait possible. Pour que cela devienne possible, vous devrez remplir certaines conditions au préalable. Vous devrez avoir au moins 50 % de votre salaire qui est touché en CHF.

Ainsi, si vous travaillez que quelques heures dans l’année en Suisse, ce crédit en devise ne pourra pas vous être proposé. Si vous travaillez quotidiennement en Suisse, vous pourrez souscrire à ce prêt dans la mesure où vous avez au moins 20 % de la somme empruntée en patrimoine en Suisse. Même si ces conditions peuvent vous paraître rigides, elles sont pensées pour vous éviter des risques de surendettement.

En effet, le crédit immobilier présente de nombreux avantages, par rapport à une souscription en France. Si vous décidez d’emprunter en franc suisse, vous allez pouvoir profiter d’un taux avantageux pour votre crédit immobilier. Il faut savoir qu’il est fixé en France par rapport au marché, à savoir l’OAT et le taux directeur de la banque centrale européenne. Même si le taux est assez faible à l’heure actuelle, il a tendance à augmenter.

Pour le cas de la Suisse, le taux de votre prêt immobilier n’est pas calculé de la même manière. Ce pays se base sur le taux Libor CHF. De quoi profiter de taux encore plus avantageux, pour faire des économies. Si vous avez votre revenu en francs suisses, vous avez tout intérêt à vous tourner vers un crédit immobilier en devise pour que vos mensualités soient fixes.